Environnement

 L'Environnement Climatique: l'ensoleillement est de 2000 à 2250 h/ an; le plus ensoleillé de la côte atlantique. Météo Touristique : au niveau régional, il est situé à 20 km au nord du marais Poitevin, à 65 km au sud-ouest de Poitiers (Futuroscope), à 82 km à l'est de La Rochelle, 84 km au sud du Puy du Fou, 30 km du zoorama Européen de la Forêt de Chizé... Au niveau local : il se situé dans le pays Plaine et Gâtine, bénéficie dans ses alentours du plan d'eau de Cherveux-St-Christophe (baignade, tennis, camping), d'un centre équestre et d'une forêt (la Chapelle-Bâton ) du Golf du Petit Chêne 79310 à Mazières en Gâtine (15 km) Historique : il est situé proche des trésors de l'art roman: Melle (étape sur le chemin de St-Jacques de Compostelle), Poitiers, Celles sur Belle ... Du Tumulus de Bougon datant du néolithique, des mines d'argent des rois francs de Celles sur Belle , du site Gallo-Romain de Sanxay, d'autres châteaux : Saint-Gelais, Niort et son donjon roman, Salbart, St-Loup sur Thouet. Gastronomique : le Poitou-Charentes est un région hautement gastronomique avec de nombreuses spécialités, le pineau, les vins du Haut-Poitou les huîtres de Marennes-Oléron, les moules de Bouchot, le farcis Poitevin, le melon du Haut-Poitou, "la sauce aux lumas ", l'agneau du Haut-Poitou, le beurre Charentes-Poitou, la cuisine du Marais Poitevin, les fromages de chèvre, le tourteau fromagé, l'angélique, Le cognac ... Culturel : chaque année de nombreux festivals ont lieu; le festival de la bande dessinée à Angoulême, du folklore international de Confolans, du film policier à Cognac, du printemps musical à Poitiers, des académies musicales de Saintes, le Grand Pavois et les Francofolies de la Rochelle... Ainsi qu'au niveau local avec des fêtes et des animations culturelles 


Le village de Cherveux

Photo du château et du village de Cherveux

Entre Plaine et Gâtine"

"Isolé au milieu d'une plaine fertile sur un plateau verdoyant d'une altitude de 116 mètres d'où le regard embrasse, dans la direction du midi, les horizons les plus lointains, s'élève le joli bourg de Cherveux (1200 habitants avec ses commerces : café-restaurant-pizza à emporter-videoclub, épicerie, pharmacie, taxi, boulangerie-pâtisserie) 

Au sud, une vaste plaine aux molles ondulations, aux larges horizons, confinant à la plaine Niortaise, fut jadis occupée par la mer. Elle est calcaire, perméable et propice aux cultures céréalières. Les carrières de pierres y sont nombreuses. On y découvre des fossiles (ammonites, rostres de Bélemnites des terrains secondaires...). Plus au sud à 20 km, on découvre le Marais Poitevin. 

Au nord , la gâtine: vallonnements plus accentués, prairies naturelles entourées d'épaisses haies. Terrains primaires, le sol argilo-sableux plus compact et plus imperméable est favorable à l'élevage. 

Les origines de Cherveux Période préhistorique : des outils de silex (bifaces-couteaux-racloirs-haches-pointes de flèches) recueillis dans la plaine témoignent que le lieu était habité aux temps préhistoriques. 

Occupation Romaine : autour de Cherveux des vestiges attestent que certains lieux étaient occupés par les Romains. Le nom de Cherveux est d'origine celtique, ce qui en ferait remonter l'origine à une date très ancienne. Ce village fut connu tout d'abord sous le nom de carvium en 1100, puis un siècle plus tard de Cherveox et de Cheveras, qui se transforme au XIV esiècle en Cherveaux puis en Chevreoux pour devenir Cherveus en 1603, St Pierre de Cherveux au XVIII esiècle avant de n'être plus que Cherveux tout court. Son nom viendrait de chanvre (en patois local : chorbe ou chorve).La culture de cette plante, très répandue dans la région, faisait vivre toute une population de tisserands et de cordiers. On le faisait rouir dans les rivières du Marcusson ou du Brangeard. 

Cherveux doit sans doute son existence à un monastère qui se serait installé auprès de la motte féodale ou s'est par la suite, élevée la puissante forteresse des Lusignan. Les moines qui y vivaient en furent chassés par suite des guerres qui ravagèrent le Poitou à une date inconnue. Maintenant détruit, on trouve aux alentours de l'église actuelle (qui s'élève sur l'emplacement d'une ancienne église fortifiée qui s'était édifiée sur les restes de l'ancien monastère, connue sous le vocable de "St-Pierre", l'église était une dépendance de la cathédrale de St-Pierre de Poitiers), il reste des tombaux en pierre de la forme de ceux de Civaux et de Nanteuil. Dans un vieux mur qui clôt une écurie de la ferme du château, s'ouvre une fenêtre au linteau en accolade vestige de l'ancien monastère. Autres passages : peut être quelques lieux-dits autour de Cherveux rappellent-ils le passage des Maures, des arabes... tels que "la Maurie" et "la Raberie" que l'on orthographiait anciennement "Araberie". " 
Bibliographie Madame Gaboreau (E) : histoire du château et de Cherveux : "Glanes sur Cherveux" 1978  



Office du tourisme haut val de Sèvres

Office de toursime du Haut Val de Seine