Banquet médiéval

Banquet médiéval Banquet médiéval au château de Cherveux le 4ème jour de l'an de grâce du mois d'octobre 1470 Le seigneur Cunningham, capitaine écossais de la garde du corps du roi Louis XI, invite ses vassaux pour fêter la fin des travaux de son château. Il souhaite créer des liens d'amitiés avec eux. Le banquet va durer une semaine entrecoupée de parties de chasse dans la forêt de la Chapelle bâton non loin de Cherveux. Il fait appel à la Cour des Saveurs pour organiser les festivités... Le banquet est bien sûr composé de mets épicés (certaines épices valent le prix de l'or...). Les épices sont aussi présentées sur la table pour montrer sa richesse. Les serviteurs présentent aiguières, bassins et touailles (serviettes) les convives se lavent les mains avant de s’asseoir. La table est dressée pour le repas avec une planche et des tréteaux, (cet usage est adapté à la vie itinérante des cours et à l'indifférenciation des pièces dans la demeure) et recouverte d'une lourde nappe blanche tissée en chanvre ou lin. De couleur blanche car elle symbolise la lumière divine, l'innocence, la pureté...Elle est repliée en deux, et se nomme "doublier", sur celle-ci est placé la longuière. La "longuière" longue et étroite, en bordure de table, permet de s'essuyer les mains et la bouche. Les convives mangent avec les doigts, mais avec les trois premiers doigts de la main droite seulement Seuls les plus riches possèdent leur couteau, leur cuillère et leur hanap. L'écuelle pour manger les potages et la planche ou tailloir pour les viandes sont souvent partagés entre deux convives . La vaisselle d'or ou d'argent est un luxe rare, de même que le verre. Les convives s'assoient sur des bancs (d'où le terme banquet) Le service est très réglementé, sous la direction du maître d'hôtel. Le panetier, qui a installé la nappe et disposé la nef de table , prépare les tranchoirs de pain et apporte le sel. L'échanson assure le service du vin qu'il coupe d'eau. Le fruitier sert prunes sèches et Composez votre banquet médiéval en lignenoisettes. Lors des festins d'apparat, la table d'honneur est isolée sous un dais. Le ballet des serviteurs est mené par le maître d'hôtel. Au buffet près du seigneur veillent des officiers de bouche, prêts à rbanquet médiévalépondre à ses moindres désirs. Des musiciens accompagnent le repas et sonnent les changements de service. Le banquet va se composer de 5 services. On l'accompagne avec de l'hypocras et du vin du Mas d'Intras que l'on a découvert sur une foire en Ardèche… les plats d'un service sont apportés en même temps. Les invités ne goûtent pas à tous les mets, ils ne mangent que ceux qu'ils peuvent atteindre. Les meilleurs plats sont à proximité de la place d'honneur. - Le premier service, ou service d'entrée, a le rôle d'apéritif avec des fruits frais de saison ("qui ouvrent la digestion") et comme nous ne sommes pas loin de la mer, on servira des huîtres et des coques. -Ensuite viendront les pâtés de sanglier à l'hypocras, de chevreuil aux cassis, canard à la sauge... avec une sauce médiévale et des salades -puis les plats en sauce : le civé de Cerf aux châtaignes, le brouet de canard aux fruits, le porc au verjus -Les rôts de cerf, de faisans, de sangliers. Une pause avec l'entremets avec un cygne en pâte de pain recouvert de toutes ses plumes avec des oiseaux à l'intérieur, ça a fait son petit effet, le seigneur et sa tablée étaient ravis! On avait fait venir les Derniers Trouvères et la Carité de Guigamor ! Quelle ambiance ! -Ensuite ce fut la desserte, là on a demandé à notre ami le Soleil de Brocéliande de s'en charger ! Le spécialiste ! Ce furent des Tartes de pommes, tourtes à étages, taillis, rissoles, tartes de Massepain...bien sûr accompagnés du célèbre hypocras. Comme nous sommes dans le Poitou on ne pouvait pas ne pas servir des fromages de chèvre ! -Pour l'issue de table, quelques pâtisseries cuites entre 2 fers par l'obloier appelées oublies, mestier, gaufres, supplications. - et puis on a servi Le boutehors après avoir desservi et enlevé la table. Il était composé de vin et d'épices de chambre, c'est à dire des épices ou des fruits confits dans du sucre ou du miel : gingembre, coriandre, fenouil ou anis confits, pignonat ou nougat de pignons, codognat ou pâte de coing, noisettes ou pistaches confites, dragées et confitures . il fallait bien faciliter la digestion.... Voila le banquet s'est bien terminé, aujourd'hui on continue, vous pouvez nous retrouver sur le site de la Cour des Saveurs